Drépanocytose et Auto-Réparation

Drépanocytose - Un message d'espoir

 

NNous avons tous en nous une force de vie appelée Force Vitale qui anime nos cellules. Hippocrate, considéré comme le père de la médecine, disait déjà qu’il fallait respecter les lois de la nature et de la physiologie afin de permettre à notre « médecin intérieur » de se révéler.

La force vitale c’est le médecin et la pharmacie intérieure que nous possédons tous ! Hippocrate ne disait-il pas “Vis medicatrix naturea ?” (la nature est guérisseuse)”.

D’où vient cette force vitale?

La vie ne vient pas de la matière. La vie circule autour de nous et il nous faut la capter. Plus le corps est sain, plus nous sommes connectés aux éléments naturels et plus nous capterons cette vie.

Lorsque cette vie nous pénètre elle devient ce que nous appelons la Force Vitale qui se matérialise dans notre corps sous forme d’hormones et d’influx nerveux. Grâce à cette Force Vitale le corps est doté d’une capacité intelligente à se guérir lui-même.

Comment capter la Force Vitale pour être en forme :

marchez pieds nus le plus souvent possible,
mangez cru sans transformer la nourriture et sans produits chimiques,
restez en contact avec une nature préservée et la lumière naturelle du dehors le plus possible,
se détendre,
prendre soin de soi

 

« Bonjour mes amis, je m’appelle Djondo le Vital mais aujourd’hui je suis Djondo le Vidé….

Je vais vous raconter mon histoire… vous voyez sur la première photo, c’est comme ça que ma grand-mère m’a recommandé la vie. De la vivre en harmonie avec la nature, des exercices, les baignades, la plantation, le repos, l’air…

Tout était à sa place… je respirais la santé. Après le décès de ma grand-mère je trouvais que ce lieu était trop pauvre. Je voulais l’enrichir et gagner ma vie!

J’ai gagné beaucoup d’argent, fait des voyages mais ma santé m’a ralenti car je boite aujourd’hui, J’ai mal partout malgré tout les traitements… je reviens sur ce lieu car je n’avais pas compris le message de ma grand-mère. Ma famille est très mal niveau santé aujourd’hui. Ils n’ont pas profité de ce paradis, j’ai perdu mon essentiel, Je me suis oublié.

La rivière est polluée par ma façon de penser. Je laisse un héritage de destruction à mes enfants. J’ai introduit les OGM en Afrique, les pesticides, la nourriture trafiquée, le micro-onde. Tout ce qui était technologie dernier cri, artificiel, mes magasins pouvaient vous le proposer…

J’ai fait de ce milieu un enfer et aujourd’hui je cherche un paradis pour ma famille et les futurs générations car je vois aujourd’hui que moi aussi je suis pollué.

La force vitale que je portais, j’ai arrêté de la capter. La vie tu ne peux pas la trafiquer, c’est cher payé. Aujourd’hui je comprends que le plus important c’est d’aller dans le sens de la nature et de la respecter. »

Comment mourir à petit feu

Enfermez vous avec la lumière artificielle et les climatiseurs le plus possible
Enfermez vos pieds dans les chaussures le plus souvent possible
Mangez cuit, mort et transformé (et au micro-onde svp)
Arrangez vous pour rester dans la pollution
Stressez beaucoup
Ne prenez jamais de temps pour vous (le temps c’est de l’argent)

 

Cette force vitale très intelligente lutte constamment contre les désordres organiques (dus à nos excès alimentaires et aux différentes pollutions) du mieux qu’elle le peut, cherchant inexorablement à préserver l’homéostasie (l’équilibre organique).

C’est cette force vitale qui actionne la cicatrisation dès que nécessaire, qui impulse la réaction du système immunitaire dès qu’un corps étranger est repéré, qui ordonne la sécrétion des sucs digestifs, les battements cardiaques et qui cherche par tous les moyens et à chaque instant à préserver l’intégrité de nos tissus et celle de nos organes en rejetant les toxines que nos cellules, notre sang, notre lymphe et tous nos liquides circulants contiennent. C’est elle qui nous permet de vivre. Elle pénètre dans toutes nos cellules et les anime en ne voulant que notre bien. Le malheur c’est que la plupart ne connaissent même pas son existence et encore moins son fonctionnement, clef d’une véritable santé.

Cette force vitale représente également notre capacité à nous auto-réparer.

Si nous en avons suffisamment, cette force vitale réagit aux toxines en les envoyant vers les reins (où elles sont rejetées dans les urines), vers la peau (où elles sont éliminées sous forme de sécrétions ou sudation grâce aux glandes sudoripares et sébacées), vers le foie et l’intestin (toxines éliminées dans les selles) ainsi que vers diverses muqueuses de l’organisme (muqueuse vaginale par exemple lorsque l’on a des pertes blanches).

Si les toxines sont suffisamment éliminées le corps peut retrouver son fonctionnement optimal.

Plus notre force vitale est importante plus l’élimination des toxines sera intense et plus l’auto réparation est rapide.

Si nous avons trop peu de cette énergie, notre corps perd ses capacités à réagir aux différentes intoxinations quotidiennes et c’est le début des problèmes.

Lien avec la drépanocytose :

Ici il y a deux choses essentielles à retenir :

  •  lorsque le désordre (les toxines) s’installe dans notre organisme, des fonctions essentielles, comme la fabrication des globules rouges, peuvent s’en trouver sérieusement perturbées.
  • les globules rouges, comme toutes les cellules de notre corps, sont fabriquées à partir de notre alimentation.

Imaginez que vous décidiez de construire une maison. Le constructeur vous emmène choisir les briques : il vous présente un premier lot de briques de très bonne qualité, solides, isolantes qui permettent à la maison de respirer. Puis il vous emmène voir des briques moins solides, irrégulières, effritées par endroit et même fêlées à d’autres et vous demande de choisir avec quelles briques il doit monter votre maison.

Bien sûr il ne vous viendrait pas à l’idée de choisir le 2ème lot parce qu’il est évident qu’on ne peut pas avoir une maison de qualité avec des matériaux abîmés. Dans notre corps les « briques » utilisées pour construire nos tissus et nos cellules proviennent de notre alimentation.

Le problème dans la drépanocytose c’est que les briques récupérées par la moelle rouge des os pour fabriquer nos globules rouges sont de mauvaise qualité et que la moelle peut être intoxiquée par des polluants (alimentaires, chimiques…). On se retrouve alors avec des globules rouges mal formés qui ont perdu leur souplesse et leur capacité à transporter l’oxygène aux cellules.

Toute la problématique vient d’une alimentation polluante qui ne respecte pas les besoins de nos cellules et d’un manque de vitalité qui fait que notre corps n’a pas la force d’envoyer les toxines hors du corps.

 

 

 

 

 

 

 

 

En résumé

Dans le cas de la drépanocytose il faut permettre au corps d’éliminer les toxines qui l’empoisonnent :

en augmentant la vitalité de la personne

en utilisant des techniques naturelles (que nous connaissons tous en Afrique)

Ces deux points essentiels soutiennent l’effort du corps à se débarrasser de ses poisons et un corps débarrassé de ses toxines pourra fabriquer ses globules rouges dans les meilleures conditions.

Il est également primordial de revoir son alimentation pour donner de bonnes « briques » à notre corps (et arrêter l’intoxination due à la malbouffe) et lui offrir ainsi la possibilité de fabriquer des globules rouges en bonne santé.

C’est ce que j’ai pratiqué et enseigné à mes deux enfants drépas qui n’ont plus fait une seule crise depuis 12 ans et qui peuvent mener une vie normale depuis. Aujourd’hui et depuis des années je n’ai plus peur pour mes enfants.

FAQ

Je ne comprends pas. La drépanocytose est une maladie génétique, je pensais qu’on ne pouvait rien faire à cela. Peut-on vraiment améliorer une maladie génétique?
Oui. Le corps ne fabrique pas que des globules rouges mal-formés, il en fabrique aussi des normaux régulièrement. Avec les changements d’hygiène de vie que je vais vous proposer le corps retrouve une capacité à fabriquer beaucoup de globules rouges normaux et même si le gène est toujours là on ne fait plus de crises, c’est un fait certain. Maintenant je compte aller plus loin dans mes recherches sur ce sujet. Je pense que nous pourrions être bouleversés dans nos préjugés. Je vous tiendrai au courant des résultats bien sûr.
Comment faire pour ne plus être malade tout le temps ?
l faut revoir sa façon de manger, c’est primordial et il faut éliminer au maximum les toxines présentes dans le corps pour que la moelle rouge des os puisse fabriquer les globules rouges normaux. Les crises alors disparaîtront. C’est ce que je vis depuis 12 ans.
Mais nous les drépas sommes souvent maigres. Eliminer plus va me faire maigrir non? cette idée me fait peur

Faire de la santé c’est aussi apprendre à resculpter son corps. Avec de l’exercice adapté à vos capacités physiques du moment et une alimentation santé vous allez pouvoir rapidement faire plus d’exercices sans faire de crises et vous allez refaire du muscle. Mais pour cela il faut mettre des aliments qui construisent le corps, pas qui le détruisent et qui provoquent des crises.

Pourquoi n’ai-je pas entendu parlé de tout ça avant? si une solution naturelle, accessible à tout le monde existait cela ferait longtemps que cela se saurait non?

C’est exactement la question que je me suis posée lorsque j’ai découvert cet enseignement… Au début je me disais même « mais pour moi c’est différent, mes enfants ont la drépanocytose, c’est une maladie génétique, ça ne se guérit pas » et puis j’ai essayé et ça a marché avec mes 2 enfants drépas ! ils n’ont plus fait une seule crise, ni les drépas que j’ai suivi et qui mettent mes conseils en application. La vraie question n’est pas pourquoi ça ne se sait pas mais plutôt comment faire connaître cet enseignement de sagesse qui apporte de véritables réponses à nos problèmes.

Je vais donc devoir me priver?
Il ne s’agit pas de se priver mais de savoir ce que l’on veut. Si on veut aller bien il faut changer ses habitudes. Les règles à respecter sont simples mais pas toujours faciles à mettre en application parce qu’elles remettent en question nos cultures alimentaires. Manger relève du bon sens, du respect de notre tube digestif et du respect des besoins de nos cellules. Je vous expliquerai cela dans un prochain article.
Mais alors le médecin il sert à quoi ?

La médecine est importante pour les urgences, les débordements microbiens et la chirurgie d’urgence. Le médicament essaye de calmer mais il ne résout pas ton problème de crises. Dans la médecine on ne connaît pas la Force Vitale dont parlait pourtant Hippocrate et le médicament perturbe le fonctionnement de cette Force Vitale Autoguérisseuse si importante.

Lorsque le médicament fonctionne il fait taire les messages du corps qui nous dit « je n’en peux plus, tu fais n’importe quoi, il est temps de changer tes habitudes de vie pour me respecter moi et tes cellules. J’ai besoin de bien respirer, que tu m’amènes de bons nutriments, que tu arrêtes d’amener toutes ces toxines qui m’étouffent et que tu fasses ce qu’il faut pour virer toutes ces toxines qui m’empoisonnent. Fais quelque chose ».

Pour « guérir » de la drépanocytose la médecine propose la destruction de la moelle rouge suivie d’une greffe avec prise d’immunosuppresseurs. C’est une thérapeutique très lourde basée sur la destruction des tissus et au final un corps qui aura moins de Force Vitale.

En naturopathie orthodoxe (orthodoxe = dont l’enseignement n’a pas dévié) nous proposons une auto-régénération des tissus où le corps devient de plus en plus fort. Choisir cette voie c’est choisir de faire de la véritable santé.

A chacun son choix.

 

Béatrice Brun, ep Olutchi – Naturopathe Vitaliste